RIP Monsieur Bonheur – Décembre 2014

monsieurdennis

Merci d’avoir ensoleillé notre quartier durant ces 11 années.

Vous allez nous manquer monsieur Bonheur ♥

 

Documentaire sur Monsieur Dennis : Un Film de Jean-Philippe Talbot

Film diffusé à la 30e édition Les rendez-vous du Cinéma Québecois : Fiche complète

 

Article journal de Rosemont 16 décembre 2014

Rue Beaubien: le «marchand de bonheur» n’est plus

Par Stéphanie Maunay
TC Media
Archives TC Media Richard Dennis, personnage emblématique de la rue Beaubien et de l’avenue Chirstophe-Colomb, a rendu l’âme. Il sera exposé au Complexe funéraire Charles Rajotte, le vendredi 19 décembre.
Les passants, qui parcouraient régulièrement l’angle de la rue Beaubien et de l’avenue Christophe-Colomb, vont perdre un peu de leur gaieté quotidienne. Richard Dennis, qui s’installait sur «son» banc, pancartes et feuillets à la main pour distribuer des messages d’amour, vient de mourir.

Le banc où M. Dennis avait l’habitude de s’asseoir chaque jour sert de mémorial (Collaboration spéciale).

Plusieurs passants ont décidé de lui rendre hommage et ont laissé des messages, accompagnés de fleurs, sur le banc qu’il utilisait quotidiennement.

Sa famille annonce qu’il sera exposé au Complexe funéraire Charles Rajotte, situé au 1350, rue Beaubien Est, le vendredi 19 décembre, de 19h à 21h.

Un personnage atypique
Le Journal de Rosemont–La Petite-Patrie avait d’ailleurs consacré un article à M. Dennis, en août 2013. «Je suis ici pour répandre un message d’amour et d’espoir; pour essayer de donner un sens à la vie des gens. Je néglige tout [le reste] pour être ici. Je fais ma part, aussi petite soit-elle, pour changer le monde», avait-il expliqué.

Sur l’une de ses pancartes, on pouvait lire: «le plus beau cadeau que l’Être suprême ou l’Univers a essayé de nous donner est l’accès au bonheur et ça, même dans un monde comme le nôtre où la perfection ne peut malheureusement pas toujours exister».

Publié dans Messages, photographies, Vidéo (Documentaire Monsieur Dennis et L'Apothicaire) | 1 commentaire

24 septembre 2013 au 7 septembre 2014

7 septembre 2014
7sep14

 

1er septembre 20141SEPT14

 

26 août 201426AOUT14

 

16 août 201416AOUT14

 

11 août 201411AOUT14

 

9 août 20149AOUT14

 

8 août 20148AOUT14

 

19 juillet 201419JUILLET14

 

6 juillet 20146JUILLET14

 

28 juin 201428juin14

 

26 juin 201426juin14

 

22 juin 201416juin14

 

16 juin 201422juin14

 

3 juin 201405juin14

 

26 mai 201426mai14

 

22 mai 201424mai14

 

19 mai 201419mai14

 

10 mai 201410mai14

 

28 avril 201428avril14

 

11 avril 2014 11avril14

 

29 mars 20142avril14

 

18 mars 201418MARS14 

 

13 décembre  201313dec13 

 

26 novembre 201326nov13

 

8 Octobre 2013 8oct2013

 

24 septembre 2013
24sep13

Publié dans Messages, photographies | Laisser un commentaire

8 Août 2013 – Article : Bonheur sur la rue Beaubien (Journal métro/journal de Rosemont)

Bonheur sur la rue Beaubien : Lien vers l’article ici

Par Tranchemontagne Daphnée
TC Media

2013-08-08-03-28-14-img-5289-copie

Tous les matins depuis 10 ans, Richard Dennis s’installe sur « son » banc, à l’angle de la rue Beaubien et de l’avenue Christophe-Colomb. Pancarte et feuillets à la main, il regarde le quartier s’animer. Loin d’être un quêteux ou un disciple d’un mouvement religieux quelconque, il tente à sa manière d’ensoleiller le quotidien des passants avec son message d’amour. Rencontre avec ce messager du bonheur.
Dans le secteur, tout le monde le connaît. Beau temps, mauvais temps, M. Dennis est fidèle au poste. Tous les deux ou trois jours, il change ses pancartes. Ses rares absences s’expliquent par son état de santé qui se détériore, ou les nuits blanches passées à travailler sur ses affiches.

« Je viens ici parce que j’ai de la misère à me déplacer. Je fais de l’emphysème pis j’fume. Je m’accote sur les arbres pour [reprendre mon souffle]; c’est le plus loin que je peux aller. C’est pour ça que je m’assois toujours ici », explique celui qui réside dans un petit appartement à l’angle des rues Saint-Zotique et de la Roche.

Plusieurs passants le saluent par son petit nom, lui montrent leur soutien en levant le pouce ou s’arrêtent pour prendre de ses nouvelles, tandis que d’autres passent à côté de lui, dans la plus totale indifférence.

« Je suis ici pour répandre un message d’amour et d’espoir. Pour essayer de donner un sens à leur vie. Je néglige tout [le reste] pour être ici. Je fais ma part, aussi petite soit-elle pour changer le monde », laisse savoir le gérant d’entrepôt à la retraite, qui dit en retirer de la gratification.

De lion à agneau

Tout a commencé il y a près d’une décennie, lorsque l’homme a finalement vaincu ses démons. Après avoir lutté contre l’alcoolisme – il a commencé à boire à 13 ans – et une sévère dépression, à l’âge de 33 ans, qui a duré 15 ans, il dit avoir compris le sens de la vie.

« Je suis passé de lion à agneau. Avant, j’avais tout pour être heureux. Une femme et quatre beaux enfants, pis j’ai tout perdu. Je n’étais pas heureux. J’ai trouvé le bonheur quand j’ai arrêté de boire, pis que j’ai compris ça », dit-il en désignant un bout de papier, sur lequel il a résumé son message.

On peut y lire que « le plus beau cadeau que l’Être suprême ou l’Univers a essayé de nous donner est l’accès au bonheur et ça même si dans un monde où comme le nôtre la perfection ne peut malheureusement pas toujours exister [sic] ».

Si M. Dennis tient un discours empreint de spiritualité, il se défend toutefois de faire la promotion d’une religion, quelle qu’elle soit. Il souligne qu’il s’agit plutôt d’un cheminement personnel.

Un institution du quartier

Questionnés sur la présence de M. Dennis, les quelques commerçants rencontrés ont indiqué que celle-ci ne les opportunait pas du tout.

Au café de l’Apothicaire, Julianne et Florence, deux employées affirment qu’il arrive souvent que les clients partagent leur menu du jour avec M. Dennis. Même son de cloche en face, chez Olives et café noir.

« Il arrive souvent que les gens lui paient un café », mentionne Julia, la propriétaire de l’établissement.

Souhaitant aider l’homme à diffuser son message, elle a conçu une page Internet regroupant des clichés de M. Dennis.

« Il fait vraiment partie du quartier. Je prends des photos lorsqu’il change ses pancartes et on les ajoute. C’est une façon de fixer dans le temps ses pancartes et conserver un historique de ça », fait-elle valoir.

Pour en savoir plus, on visite le blogue au https://unmessagefraternel.wordpress.com. On peut aussi visionner le court-métrage M. Dennis et l’Apothicaire, réalisé par Jean-Philippe Talbot : https://unmessagefraternel.wordpress.com/video/.

Publié dans Messages, photographies | Laisser un commentaire

22 novembre 2012 au 24 juillet 2013

24 juillet 2013

24juillet

21 juillet 2013

21juillet

12 juillet 2013

12juillet

8 juillet 2013 #2

8juillet-2

8 juillet 2013 #1

8juillet

14 juin 2013

14juin

6 juin 2013 #2

6juin-2

6 juin 2013 #1

6juin-1

3 juin 2013 #2

3juin

29 mai 2013

29mai

24 mai 2013

24mai

21 mai 2013 #2

21mai-2

21 mai 2013 #1

21mai-1

16 mai 2013

16mai

13 mai 2013 #2

13mai-2

13 mai 2013 #1

13mai-1

11 mai 2013

11mai

22 avril2013

22avril

15 avril 2013

15avril

13 avril 2013

13avril

12 avril 2013

12avril

5 avril 2013

5avril

4 avril2013

4avril

15 mars 2013

15mars

14 mars 2013

14mars

13 mars 2013

13mars

22 février 2013

22fev

21 février 2013

21fev

2 février 2013

2fev

30 janvier 2013

30janvier

14 décembre 2012

14décembre

12 décembre 2012

12décembre

9 décembre 2012

9décembre

8 décembre 2012

8decembre

5 décembre 2012

5decembre

30 novembre 2012

30novembre

29 novembre 2012

29novembre

22 novembre 2012

22novembre

Publié dans Messages, photographies | 1 commentaire

15 novembre 2012

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Portraits de Monsieur Dennis par André Ngoubou

Photographies par André Ngoubou – Octobre 2012

Publié dans photographies | Laisser un commentaire

22 octobre 2012

Image | Publié le par | Laisser un commentaire